Pokémon, chroniques d'une saga immobile (2/2)

Publié le par Traquenard Désinvolte

Première partie ici, et promis, la prochaine fois je fais un article qui tient sur un seul post.

 

Après Cyanide & Happiness, Enthousiasme & Fatigue


Allez, chronologie presque rapide des autres versions de Pokémon, sinon on va y passer deux mois :

 

  • Jaune : Le jeu adapté de la série adaptée du jeu, fallait le faire, mais j'étais un peu au plus haut de mon fanboyisme. Vous ne me croyez pas ? Si je vous dis qu'à l'époque j'ai racketté mes parents pour acheter le podomètre Pikachu et squatté la Nintendo 64 d'un pote pendant un mois pour apprendre Surf à mon Pikachu et débloquer un mini-jeu tout pérave ? Mais ce jeu c'est surtout un premier quart abusé de difficulté avec Pikachu comme point de départ.

 

  • Or : des couleurs, une compatibilité infrarouge, l'apparition des genres, des oeufs, des baies, de la gestion du temps qui passe, deux quêtes pour le prix d'une... Une liste impressionante de nouveautés, et à mon grand regret c'est le seul épisode de la série qui innovera significativement. A l'époque, le jeu étant sorti au Japon un mois après la sortie en France de... la première génération, il a mis un peu plus d'un an à arriver chez nous, donc dans ma grande impatience il constitua un de mes premiers jeux sur émulateur. En anglais intégral, que je comprenais à peine. Je fus d'ailleurs récompensé par un splendide bug me faisant affronter une championne d'arène ayant un Scarabrute de niveau 146 (au lieu de 46), j'ai ce jour-là brûlé un cierge en l'honneur des sauvegardes rapides.

 

  • Saphir : bof bof bof, j'étais un peu passé à autre chose niveau jeu vidéo (j'avais découvert le JRPG et Advance Wars, et c'était sympa), les nouveaux bestiaux ne m'intéressaient pas plus que ça, et surtout la perspective de devoir transférer des centaines de Pokémon d'une version à l'autre m'a un peu calmé. J'ai complètement oublié ce jeu, mais dans mes vagues souvenirs la grosse nouveauté c'était l'ajout des concours de beauté, ça veut tout dire.

 

  • Vert feuille : Ouais la première génération refaite avec le moteur de Saphir... Mais encore une fois l'apparition des trouze mille nouveaux pokémons au cours du jeu, qui a ruiné mon Pokédex et m'a dégoûté de finir un jeu Pokémon à 100% à tout jamais.

 

  • Diamant : Acheté d'occase, mon intérêt pour la série a vraiment diminué, le jeu est ultra-laid avec ses graphismes qui ont unegénération de retard, ça me gonfle au bout du troisième champion d'arène à me ressortir des didacticiels qu'on a tous fait cinquante fois, et j'abandonne définitivement. Enfin presque.

 

  • Or HeartGold (remake de la 2ème génération) : Une seule chose m'a fait acheter ce jeu au lieu de le pirater, le podomètre fourni avec, Marketing 1-Moi 0. C'est un peu comme acheter un paquet de céréales qu'on n'aime pas juste pour le cadeau. Toutefois, je retombe un peu en enfance, nostalgie nostalgie, oui mais voilà ça a beau être joli ça reste le même jeu que dix ans plus tôt. Je me suis forcé à finir ce jeu, ça m'a fait prendre un peu de recul sur le jeu vidéo et le plaisir de jouer.

 

 

"Comment ?

Pokémon évolue ?

Pokémon évalue en...Ah, non, fausse alerte"

 

Ne nous méprenons pas : Pokémon c'est toujours de bons jeux, mais la série m'a vraiment eu à l'usure. Si je ne supporte plus Pokémon, c'est pour les raisons suivantes :

  • Les graphismes ont toujours une console de retard.
  • Le gameplay ne change jamais, et est toujours... aussi... lent.
  • Le scénario s'il était inexistant ne serait pas gênant, on préfère en mettre un qui soit stupide.
  • Les échanges au coeur du gameplay n'ont pas évolué en plus de dix ans ! Il faut toujours échanger tes bestioles une par une, avec des temps d'attente interminables !
  • Il est de plus en plus difficile, et réalistiquement impossible de finir le jeu à 100%, parce que la majorité des bestioles ne peut être attrapée dans notre version, et que les légendaires ont des conditions d'obtention de plus en plus improbables.

 

pokéfun

 

Du coup quand les premières informations sur cette nouvelle génération sont apparues sur la Toile, je me suis dit "Cool un reboot, enfin de vrais chamboulements dans l'univers de Pokémon". Nintendo a dû m'entendre, puisqu'ils ont passé les six mois suivants à démonter mes espoirs un par un.

 

Il y a une nouvelle génération de 150 monstres (envrion), et on ne verra aucun des anciens Pokémons se pointer pendant le jeu ! MAIS le jeu est quand même rétro-compatible avec Diamant et HeartGold, parce qu'on pas eu les noix de couper le cordon hein. Donc à un moment ou à un autre le jeu va te dire "Hé au fait t'as rempli 95% de ton Pokédex local, mais au niveau National il y a plus de 600 monstres à capturer, pauvre daube, va acheter les anciennes versions et tais-toi."

 

Les décors sont modélisés en 3D ! MAIS on se déplace toujours sur deux axes façon vue de dessus, comme depuis le premier jeu sorti il y a plus de dix ans, à part faire joli ça ne sert à RIEN. Et encore quand je dis joli, c'est une façon de parler vu que le titre est du niveau d'une GBA asthmatique.

 

Les combats sont mieux animés ! MAIS c'est toujours quatre pauvres animations en deux dimensions qui gigotent un peu pour dire qu'elles attaquent. Car avoir des combats en 3D façon Pokémon Stadium c'est vraiment trop demander à une console capable de reproduire Mario 64 depuis sa sortie.

 

Des combats en 3 contre 3 ! MAIS les combats en 2 contre 2 étaient déjà sous-utilisés dans les versions précédentes, j'ai de gros doutes sur la légitimité et la fréquence du 3 vs 3 dans ce cas.

 

Le scénario... ah non on a rien changé, c'est toujours aussi naze en fait. Huit champions d'arène, un prof qui sert à rien, un rival et un pote, une organisation qui veut révolutionner le monde, un monstre légendaire qu'on capturera finger in the nose avec notre unique Master Ball, le Conseil des Quatre, emballé, c'est pesé.

 

Bref vous aurez compris que Pokémon Noir & Blanc, c'est en fait une fois encore le même jeu. On ne joue pas à Pokémon Version X ou Y, on joue à Pokémon tout court. Et pour ma part, c'est Game Over.

 

 

Pokémon Noir c'est Noir, reste-t-il un espoir ?


Il y a deux semaines, je me suis retrouvé au cours d'une discussion à énumérer les différents jeux Pokémon existant à ce jour. En dehors du fait que je sois passé pour un extraterrestre, je me suis rendu compte du ridicule de la franchise. Le schéma qui se dessine ? Une nouvelle génération déclinée en deux versions, suivie d'une troisième version améliorée dans l'année qui suit, suivie d'un remake de l'antépénultième génération. En conclusion, voici donc mes prédictions pour le futur de la franchise :

 

Mi-2011 : Pokémon Gris est annoncé pour la fin d'année au Japon, avec des fonctionnalités bonus exclusives à la 3DS, par exemple un concours de décoration d'intérieur. Arrivée mi-2012 en Europe.

 

2012 : Pokémon Rubis Passion & Saphir Espoir sont annoncés sur 3DS, avec comme seul ajout les nouveautés mises en place depuis leur sortie initiale. Pour assurer de nombreuses ventes, Nintendo inclut une vuvuzela interactive qui compte le nombre de souffles faits par le joueur, ce qui permet de débloquer un Pokémon inédit pour Noir & Blanc, et accessoirement de tuer 46 enfants par hyperventilation. Une vuvuzela "Lite" moins exigeante est offerte à tous les joueurs pour pallier à ce problème.

 

2013 : Pokémon Chocolat & Vanille sont annoncés sur 3DS. 180 nouveaux pokémons, et l'introduction de zones accessibles uniquement lorsqu'on se trouve géographiquement à tel ou tel endroit. Par exemple, 10 des Pokémons seront exclusifs à Paris, tandis qu'il faudra aller dans la Creuse puis à Taïwan pour débloquer trois nouveaux accessoires qui une fois échangés quarante fois permettront d'accéder à une île secrète qui contient des secrets inédits.

 

2014 : Pokémon : Puzzle Ranger Dungon sort sur Wii, avec une compatibilité Miis, Wii Balance Board, Wii MotionPlus, Wii Vitality Sensor, et Wii Enema. Pokémon Fraise est annoncé en complément des versions Chocolat & Vanille, et profite de fonctionnalités exclusives à la 3DS Lite, dont l'utilisation de la reconnaissance ADN pour créer un Pokémon à votre image unique au monde, amenant le Pokédex à 3 milliards de monstres différents.

 

2380 : En dépit de la destruction du monde, un individu réussit, après 14 générations d'efforts, l'exploit de compléter le Pokédex national de la version Fraise. Il débloque ainsi un message des développeurs disant "On aurait jamais cru que quelqu'un puisse être aussi con...plètement fan" et est exécuté 10 jours plus tard sur la place publique, ayant volé le dernier réacteur nucléaire de l'Humanité pour recharger sa 3DS Lite.

 

Ce léger délirium met d'ailleurs fin à cet article. Oui, comme ça.

Publié dans Lock-en-vrac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZyvilinShmo 15/03/2011 23:14


Oh là. Si je suis globalement d'accord avec toi, il y a quelques petits détails que j'aimerais préciser. Histoire de rectifier quelques éléments.

Bon, la première réponds au premier commentaire, le slogan "Attrapez-les tous" n'est plus utilisé depuis Rubis/Saphir (où il était... très ardu de tous les attraper, voir impossible).

Les combats en 2D animé sont à mon avis plus sympathiques que la 3D pas toujours réussie que peut produire la DS. De plus, animer 600 bestioles en 3D, je pense qu'il y a tout de même des
limitations techniques là-dessus qui empêchent d'avoir tout en 3D (ou alors c'est juste la flemme).

Les combats 2vs2 sont plus fréquents dans cette version vu qu'on peut en retrouver dans la nature au pif de temps en temps et les 3vs3 sont plus complexes puisqu'il y a un système de position (le
pokémon tout à gauche ne peut pas attaquer le pokémon tout à droite), ça paraît anodin mais ça change un peu les choses par rapport au 2vs2 qui était tout bêtement du 1vs1 double.

Le scénario est un tantinet plus présent, l'organisation méchante locale (Team Plasma) est plus travaillée que les dernières générations. Le rythme du jeu est également plus soutenu, ça reste léger
mais c'est déjà un gros pas face aux Diamant/Perle.

Après oui, comme toi, je peste sur le fait que Nintendo n'a pas osé faire une réelle coupure et s'est senti obligé de rajouter les 493 pokémons d'avant alors que c'est... totalement naze. Ensuite,
oui, la série s'essoufle au bout d'un moment. Ou plutôt stagne trop. Je trouve néanmoins que B/N change beaucoup plus que les générations précédentes et je trouve important de le noter. On sent un
effort derrière.

Ca reste insuffisant mais bon, ma fibre fanboy me perdra.


Traquenard Désinvolte 16/03/2011 00:20



Tiens je savais pas pour le slogan. Pour l'animation 3D Pokémon Stadium faisait rentrer 251 monstres dans 64 Mo, vu que les cartouches DS vont jusqu'à 256 Mo c'est bel et bien de la flemme ^^


 


Oui, Noir & Blanc apportent des nouveautés intéressantes (d'après ce que j'ai lu), mais c'est justement tellement dommage et frustrant que Nintendo ne soit pas allé au bout du redémarrage de
la franchise...


 


C'est marrant que tu en parles, le fanboyisme sera lui aussi la base d'un futur article !



polimeris 15/03/2011 18:50


J'admire pokemon.
Vraiment.

Il fut une époque où il se disait dans les milieux autorisés que les RPG étaient des jeux pour adultes. Ce sont des jeux longs, complexes, avec des scénarios tragiques et qui stimulent la partie
réflexion plutôt que la partie réflexe du cerveau. Bref, un RPG c'était pas de la rigolade ! On est là pour vivre une expérience narrative nous monsieur, pas pour s'amuser !

Et puis paf !
Pokemon.
D'un seul coup l'age minimal requis pour jouer à un RPG passe de 16 à 8 ans.
Et pourtant, tout les éléments adultes sont là : c'est long, lénifiant, et ça se passe dans un monde fantastique. Il y a juste le coté nian nian du scénario qui change mais je vais y revenir.

Ce tour de force est tout simplement fabuleux. Une des plus grandes percées de l'histoire du jeu video. A t on déjà entendu parler de vague Mass Effect ? de vague Zelda ? de vague Mario même ? Non,
rien de tout ça. Rien dans le jeu vidéo n'a jamais été aussi inattendu et marquant pour le monde que la vague pokemon.

C'est tout bonnement époustouflant.

Quand j'y réfléchis, un autre aspect qui se révèle être au final une idée de génie est l'imbécilité du scénario. Je me rend compte que c'est parce que le scénario est à ce point vide que les
cartouches se vendent autant. Je m'explique.

Pokemon, c'est un seul et unique jeu. Ce que les gens achètent ce sont des versions du jeu. Si on commence à jouer à la génération 1, qu'elle est la probabilité qu'on achète la génération 2 ? Très
élevé, car il s'agit en fait d'une réplique. On sait très exactement à quoi s'attendre. Et on continuera à acheter les générations successives jusqu'à se lasser (comme toi Traquenard).
Mais quand est il de celui qui découvre le jeu à la génération 3 ? Il joue à la même chose que ses ainés avant lui finalement. La discussion et le conseil entre joueurs pokemon de générations
différentes est super facilité par le fait que le jeu soit au final toujours le même. C'est vachement différent d'une série comme les FF par exemple.
Dans pokemon, personne n'est jamais largué par les événements. Si je me pointe vers un gamin qui joue à pokemon noir et que je lui dis que Rattata il vaut le coup à haut niveau, il comprendra de
quoi je parle et vice versa (avec quelques précisions).

C'est quand même fort. Tout les gamers ne savent pas que si Mario ramasse une feuille il se transforme en raton laveur volant. Tout les gamers savent ce qu'il se passe si tu utilises une CS surf
sur un pokemon eau. Tout le monde sait qu'il est presque impossible de perdre face à un membre de la Team Bidule.

Le jour où pokemon sera un mmorpg où un type de 65 ans taillera la bavette avec un gosse de 12 ans sur la meilleure manière d'avoir un Miaouss au poil brillant arrivera. Et à ce jour là, et bien on
se rendra compte que c'était presque déjà le cas avant.


*Tousse* Et sinon... Je trouve que Pokemon Vanille / Chocolat ça colle totalement au thème :p


Traquenard Désinvolte 15/03/2011 21:08



Ouah tu nous as pondu une note de blog là !


 


Si on a fait tout un pataquès de Pokémon, c'est parce que ça a été un phénomène de cour de récréation auquel les parents ne comprenaient rien, et surtout parce que la licence était
physiquement partout avec ses produits dérivés. Ce qu'aucune autre licence n'a réussi jusque-là.


 


En général c'est une bonne chose lorsque les codes du jeu vidéo restent les mêmes, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas en ajouter de nouveaux. Les jeux dont on se souvient sont ceux qui
ont créé quelque chose qui n'existait pas. Je pense au système de couverture de Gears of War, à l'infiltration de Metal Gear, à la visée automatique de Zelda 64...


 


Si Chocolat et Vanille sortent réellement, je serais officiellement devenu analyste de jeux vidéo ^^.



Youe 11/03/2011 21:31


C'est peu ou proue mon propre ressenti sur la sage, sauf que dès Or et Argent je n'aimais plus Pokémon. L'absence de scénario, passe. L'absence de prise de risque, normal. La tronche des nouveaux
Pokémon, aïe, ça fait déjà plus mal. Mais alors, m'obliger de jouer tel jour à minuit pour espérer chopper tel Pokémon, non, 'fallait pas déconner non plus.


Traquenard Désinvolte 12/03/2011 00:58



Ah oui j'avais oublié l'évolution douteuse du style de dessin, bien que sur ce point Noir & Blanc semblent enfin revenir à quelque chose de carré.


Pour le coup de l'horloge, je me souviens que je changeais l'heure dans le jeu pour obtenir les quelques bestioles récalcitrantes, mais c'était relou de souvenir il fallait retourner voir ta mère
systématiquement...


Mais dans l'ensemble mon fanboyisme semble m'avoir aveuglé un peu plus longtemps que toi, j'ai commencé à moins aimer à partir de Rubis & Saphir ^^



Shrykull 10/03/2011 22:06


Aïe mes yeux saignent, je rougis j'ai honte, sois indulgent pour le "vaux" s'il te plaît x'3


Traquenard Désinvolte 10/03/2011 23:40



Allez, ça passe pour cette fois. Mais tu as échappé de peu au reaction shot, 'tation !



Shrykull 10/03/2011 22:05


Le truc avec Pokémon, c'est que si tu n'es pas Pokémaniaque, c'est plus (trop) la peine d'y jouer.

Moi par exemple, mon premier jeu vidéo a été Pokémon Jaune, dans la pochette Pikachu et la peluche qui va avec, puis j'ai continué avec Argent, Rubis, Rouge Feu, Platine, Soul Silver, Blanc, Donjon
Mystère (qui vaux le coup, le temps du scénar' en tout cas, d'autant que on peut TOUS les attraper) me suis replongé (légalement, enfin, je crois, les roms non ? mais je MAIS) dans Or, Cristal,
Saphir, et Emeraude, enfin j'ai regardé les 13 films, des bons des moins bons des mauvais mais je garde un sentiment mêlé de nostalgie et de compassion en pour eux qui fait que je prends toujours
du plaisir à les revoir.

Arrivé à ce point, on s'en fout (presque) que ça se répète se rerépète se rererépète, et on continuerais quasiment rien que pour voir la gueule des nouveaux Pokémon et s'extasier sur 2-3 éléments
de gameplay ou de graphisme en plus.

C'est un bon article sinon, tes impressions sont juste Obi-Wan, mais ne les laisse pas obscurcir ton jugement. (la phrase réelle s'arrête à "juste", désolé j'ai des souvenirs de La Menace Fantôme
sur PC qui resurgissent wahou)

(4 phrases pour un god'damn laïus, eh ben pense à bien respirer après m'avoir lu)


Traquenard Désinvolte 10/03/2011 22:58



Petite précision : en France le téléchargement de roms est illégal même si tu possèdes l'original, il faut donc se débrouiller pour copier soi-même une cartouche sur un ordinateur... Enfin ça
c'est du point de vue légal, parce que dans la réalité télécharger un jeu que tu as déjà acheté ne fait de mal à personne quand le titre n'est de toute façon pas en vente sur PC... On se
comprend 


 


Merci du compliment, et je pense que ta première phrase résume bien la situation : si on est pas ou plus fan de la saga, ça ne sert à rien de se forcer. L'avantage de cet immobilisme, c'est que
si je me remets à Pokémon dans 15 ans, je ne serais pas déboussolé !